adhésions
recherche
contact@france-israel.org
Mardi 07/07/2015 Bienvenue sur le site de France-Israel Logo Twitter

Articles
Voyages

Dans la même rubrique:

.27/05/2014 Le voyage inédit de France-Israël
Voyages Voyages
Date de publication
27/05/2014
Agrandir la taille de la police

Imprimer
Imprimer

Transmettre à un ami
Transmettre à un ami

Ecrire a rédacteur
Ecrire au rédacteur

Réagir à l'article
Réagir à l'article

Rss
Rss


Le voyage inédit de France-Israël

aj-voyage.jpgComme l’avait indiqué Actualités Juives dans son numéro  du 20 février, une délégation de France-Israel Alliance Général Koenig s’est rendue en Israel  du 27 avril au 4 mai derniers.

Consacrées  au thème de « l’Eau un défi technologique vieux de 3000 ans » les visites du groupe devaient prendre connaissance des  réalisations  israéliennes dans un secteur où les rumeurs les plus diverses, souvent malveillantes, circulent dans les milieux intellectuels, politiques et médiatiques français.

Dès leur arrivée à Tel-Aviv, les membres de l’Association ont eu droit à un tour en ville avec vue depuis le parc de Jaffa sur l’impressionnant panorama puis promenade le long du boulevard Rothschild aux magnifiques ficus sycomores, aux gratte-ciels audacieux, mais surtout aux bâtiments Bauhaus qui ont valu à la cité d’être classée « ville blanche au patrimoine de l’humanité » par l’Unesco.

Le deuxième jour a débuté par une visite du parc archéologique de Césarée admirablement remis en valeur ces dernières années : théâtre, hippodrome, palais d’Hérode, ville croisée, port, et finalement l’aqueduc approvisionnant la ville. Ensuite la journée s’est poursuivie avec le Dr Rony Sarfatti par la visite détaillée de l’usine de dessalement de Hadera qui produit 127 millions de m3/an, une des plus grandes usines de son type au monde et la seconde en Israël. La consommation domestique en eau potable du pays s’élève à 700 millions de m3/an, celles de l’agriculture et de l’industrie servies en eau recyclée atteignant

respectivement 450 millions  et 100 millions de m3/an.  C’est ensuite près de Richon le Tzion que se sont rendus les visiteurs à Igudan le somptueux centre de présentation de l’usine de Shafdan la plus grande usine de traitement des eaux usées au monde. Là au cours d’une présentation pédagogique de très haut niveau : film, videos, maquettes et tour de l’installation avec un présentateur dont l’humour égalait les connaissances approfondies on a appris que le site traite 370.000 m3/jour et fournit annuellement 130millions de m3 soit 10% des besoins du pays. Israël est leader mondial du recyclage de ses eaux avec 83% d’eaux traitées devant l’Espagne qui traite……18% de ses eaux.

Le mardi 29 avril le groupe s’est dirigé vers Jérusalem où il a commencé par la visite du Centre International d’Etudes des oiseaux migrateurs. Passionnant et émouvant de voir ces

oiseaux si petits, si frêles venant parfois de milliers de kilomètres passant à Jérusalem en route vers le nord ou l’est de l’Europe pour leur « villégiature » estivale et qui referont le même trajet en automne pour rejoindre l’Afrique. Chercheurs férus et captivés par leur activité et toujours prêts à répondre aux questions. Mais la journée était loin d’être terminée et ce fut la visite de la Cité de David selon les références bibliques, l'emplacement d'origine de la ville de Jérusalem à l'époque du roi David située au sud du Mont du Temple, entre le Tyropœôn à l'ouest, et la vallée de Cédron à l'est. Là encore film et surtout remarquable exposé de notre guide émérite Loïc parfaitement en accord avec le thème de notre visite :  « l’eau un problème vieux de 3000 ans » car dans la Cité de David on voit les tunnels creusés à l’époque pour atteindre certaines sources susceptibles d’alimenter la ville

en eau. Admirables fouilles archéologiques notamment d’Eilat Mazar qui pense (espère) avoir trouvé le palais de David …. 2500 ans avant Versailles !!! 

Le soir, conférence particulièrement intéressante et fournie en chiffres, données, informations de Monsieur Richard Darmon cofondateur de l’édition française du Jerusalem Post aujourd’hui Directeur de la rubrique politique d’Israel Magazine. Il nous confirme les chiffres recueillis lors des visites mais en plus nous signale que les relations israelo-palestiniennes en matière d’eau sont très tendues : refus palestinien de recyclage des eaux usées, gaspillage des ressources, creusement délibéré de puits illégaux, ce ne serait pas « Israel qui vole l’eau des palestiniens » ce serait plutôt le contraire.

Mercredi 30 avril longue visite toute la matinée des sites intéressants de Jérusalem : Hourva, Cardo, Eglise Ste Anne territoire français, Saint Sépulcre, Mur Occidental . L’après-midi visite du Parc de France à Adoulam : parc national ouvert au public en 2008. Selon le Premier livre de Samuel (22:1), le roi David se cacha dans les cavernes d'Adoulam pour échapper au roi Saül.

Le soir passionnante et émouvante conférence de Simon Malkès participant au séjour, dans une pimpante et remarquable librairie française de Jérusalem, la librairie Vice-versa. Son livre le Juste de la Wermacht  témoignage historique sur Vilnius la Jérusalem de Lithuanie placée sous le joug nazi et sur K. Plagge qui permit à de nombreux juifs d’échapper à l’extermination.

Jeudi 1er mai Visite de l’Université Ben Gourion du Néguev à Beercheva. Fondée en 1969 compte aujourd’hui plus de 20.000 étudiants près de 4000 enseignants, 5 campus, 6 écoles.

Le Dr Rami Messalem nous explique les recherches qu’il dirige à l’Université et au Centre de la Arava en matière de dessalement des eaux. Il est largement en avance sur les technologies d’avant-garde vues notamment à Hadera, il développe le dessalement par nanofiltration cherchant à rendre le dessalement encore plus accessible aux pays et aux citoyens du monde les plus démunis en Afrique notamment. La nanofiltration est bien moins coûteuse en matière d’énergie et s’adapte notamment en matière de dessalement des eaux saumâtres. Le groupe a visité ensuite le  Centre Vidor de la Arava. Dans les serres les cultures suspendues sont irriguées avec des eaux saumâtres. Les tomates grossissent plus vite avec ces eaux et sont plus sucrées. Mais le légume qui apprécie le mieux la situation sont les poivrons de toutes couleurs, formes et tailles. Un grand centre d’exposition explique en détails les technologies appliquées et les résultats obtenus. On peut d’ailleurs acheter des produits locaux.

La matinée du vendredi 2 mai a été consacrée à la visite de deux sites de la région d’Eilat.

Le Parc archéologique de Timna aux formations géologiques remarquables sculptées par l'érosion : ici un champignon, là des piliers monumentaux baptisés "piliers de Salomon" alors que le site a été surtout exploité par les anciens égyptiens dont on voit les graffitis, cartouches et parois gravées. Le groupe s’est ensuite rendu au kibboutz Ketura pour y visiter l’Institut de la Arava dont le directeur David Lehrer nous a brillamment exposé l’enseignement de qualité sur l’eau et l’environnement en zone aride dispensé aux étudiants israéliens, palestiniens et jordaniens dont plusieurs étaient présents dans les locaux.

Après cette semaine particulièrement chargée, le groupe s’est reposé le samedi 3 mai à Eilat : piscine de l’hôtel, plage, observatoire sous-marin, patinoire…..

Le voyage aérien de retour Eilat-Tel-Aviv-Paris a permis de magnifiques vues sur le Néguev, la mer morte et surtout l’esplanade du Temple lors du survol de Jérusalem.

Fred ROTHENBERG
Secrétaire-Général
France-Israel Alliance Général Koenig 


VOIR LE PDF EN CLIQUANT SUR LE LIEN CI-DESSOUS




Lire un PDF associé à cet article  
Vos réactions
Encore aucun commentaire enregistré

Création et hébergement © Alliance-Hosting 2009