adhésions
recherche
contact@france-israel.org
Mercredi 27/05/2015 Bienvenue sur le site de France-Israel Logo Twitter

Articles
Conférences

Dans la même rubrique:

.22/10/2014 Conférence de Michael Bar-Zvi le 17 novembre - L'héritage d'Israël et l'avenir de l'Europe
Conférences Conférences
Date de publication
22/10/2014
Agrandir la taille de la police

Imprimer
Imprimer

Transmettre à un ami
Transmettre à un ami

Ecrire a rédacteur
Ecrire au rédacteur

Réagir à l'article
Réagir à l'article

Rss
Rss


Conférence de Michael Bar-Zvi le 17 novembre - L'héritage d'Israël et l'avenir de l'Europe

L'héritage d'Israël et l'avenir de l'Europe

« Accepter son passé et transformer cette

nécessité en vertu »

 

Conférence par

Michaël BAR -ZVI

Docteur en philosophie et écrivain

qui présentera et dédicacera son ouvrage

« Israël et la France, l'alliance égarée » 

Editions Les provinciales (2014)

Lundi 17 Novembre 2014 à 20h00

Salon de la mairie du XVIIème arrondissement

16/20 rue des Batignolles 75017 PARIS

Métro : Rome ou Place de Clichy - Bus : 66, 30, 31

Nombre de places limitées - réservation demandée               
PAF membre : 12 € - PAF non membre : 15 €                                         
PAF Couple : 20 €                            

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

INSCRIPTION à renvoyer à

Association France-Israël BP 80815 - 75828 PARIS CEDEX 17

Tél : 01 47 20 79 50 - e-mail : contact@france-israel.org
                             

 M., Mme, Melle :                                                         Nombre de participants :   

Adresse :     

Tél. et mail :                                                                                      Montant :
 

bar-zvi-couv.jpg« Israël et la France, l'alliance égarée » 

Michaël Bar-Zvi

Editions Les provinciales (2014)

 Le sionisme politique moderne est porteur de deux notions primordiales, dont la France pourrait et devrait s’inspirer. La première est  que la reconstruction d’une nation n’est possible qu’en acceptant son passé et en transformant cette nécessité en vertu. Le sionisme, même dans ses factions socialistes ou progressistes, a tenu compte d’un héritage, d’une culture ancienne dont la clé de voûte est la révélation.

La seconde idée déterminante du sionisme est qu’il a fondé la renaissance juive sur la restauration de la fierté. « Le sionisme politique se souciait principalement de laver les Juifs de leur déchéance millénaire, de retrouver la dignité juive, l’honneur ou la fierté d’être juifs. »

Hannah Arendt avait parfaitement analysé la force de ce ressort pour résister à l’individualisme forcené des temps modernes. « Car l’honneur ne s’obtient pas grâce au culte de la réussite ou de la célébrité, en cultivant son propre moi, ni même sa dignité personnelle. Il n’y a qu’une seule échappatoire au déshonneur d’être juif : lutter pour l’honneur du peuple juif tout entier. » Israël et la France ont quelque chose en commun, que les troubles et les secousses de l’histoire ne doivent pas nous faire oublier.

Elles ne subsistent que grâce à une fidélité authentique à leurs origines spirituelles, ou à ce que l’on pourrait nommer une tradition, non pas comme un savoir qui se transmet, mais comme l’acte même de transmettre. Israël a une culture, des coutumes, des mœurs – comme la France – mais sa véritable substance se trouve dans sa fidélité à son destin. Le déclin français s’accélère et risque de tourner au chaos. Seul un regard haut vers la nation qui lui fit don d’une part de son élection, et qui, grâce à elle retrouva sa liberté, peut sauver la France d’une défaite morale et d’une dislocation politique.

Michaël Bar-Zvi, Israël et la France : l’alliance égarée, Les provinciales, 160 pages, 15 €



Vos réactions
Encore aucun commentaire enregistré

Création et hébergement © Alliance-Hosting 2009